Infirmière libérale : comment reconnaître son revenu net ?

Infirmière libérale : comment reconnaître son revenu net ?

Aujourd’hui, de nombreuses infirmières libérales préfèrent l’exercice libéral au milieu hospitalier. Ces indépendantes comme elles sont également appelées aspirent à de meilleures conditions de travail, une plus grande liberté d’action, mais surtout à un revenu plus important. Ceci est d’ailleurs facilité par une gestion rigoureuse de la comptabilité vis-à-vis de l’administration fiscale. Comment reconnaître son revenu net en tant qu’infirmière libérale ? Nous vous aidons à tout savoir.

La comptabilisation de vos recettes brutes

Si vous êtes infirmière libérale, alors vous exercez une profession conventionnée. De ce fait, vous êtes dans l’obligation de vous soumettre à une nomenclature tarifaire (NGAP), pour ce qui concerne la facturation de vos soins. Pour les détails, https://www.infirmier-idservices.be/ saura vous accompagner.

Après réception et traitement de vos feuilles de soin électroniques (FSE), la Sécurité sociale procède au versement de vos honoraires pour les soins pratiqués. Cette opération est réalisée éventuellement par la mutuelle si vous choisissez le tiers payant part mutuelle. En tant qu’infirmière libérale, les honoraires cumulés vont constituer votre revenu brut, autrement dit vos recettes.

Le montant de vos recettes repose, outre la quantité d’actes pratiqués, sur la catégorie des soins prodigués. En effet, certains seront mieux rémunérés que d’autres. Il faut dire pour finir que de nombreux logiciels de télétransmission ont une fonctionnalité qui permet la comptabilisation de vos honoraires.

L’évaluation de vos cotisations et de vos dépenses

En tant qu’infirmière libérale, vous êtes redevable de contributions à différents organismes comme L’URSSAF ou la CARPIMKO. Pour cela, ces charges sociales seront calculées sur la base de vos bénéfices. N’oubliez surtout pas les dépenses liées au fonctionnement de votre activité professionnelle telles que le loyer, l’essence, les achats divers, le matériel…

Les cotisations URSSAF et CARPIMKO, ajoutées aux dépenses inhérentes à votre activité, constituent la moitié de votre chiffre d’affaires. Vous devez donc anticiper ces sorties dans le but de vous acquitter de ces charges en temps voulu. Dans ce cadre, il est recommandé de mettre de côté 50 % de vos revenus.

Par exemple, pour un chiffre d’affaires annuel de 90 000 euros, votre calcul des charges atteindrait en moyenne 45 000 euros. Votre résultat annuel ou revenu net serait donc de 45 000 euros.

La 2035

La 2035 est en quelque sorte la photographie de votre activité annuelle. Vous y retrouverez notamment vos recettes et vos charges. De cette façon, la détermination de votre revenu net (résultat) est grandement facilitée. Généralement, elle est transmise à votre AGA et à votre Service Impôt Entreprise (administration fiscale).

Pour la justification de vos revenus (projets immobiliers, achat de véhicules, etc.), votre 2035 vous sera demandée. Si vous souhaitez mieux gérer votre activité professionnelle, il vaut mieux confier votre comptabilité à un expert-comptable. C’est une solution simple qui vous décharge de cette gestion qui prend du temps, mais qui génère également du stress.

S’occuper du bien-être de ses semblables est une mission noble qui nécessite une rémunération assez conséquente. Pour connaître votre revenu net, vous devez donc comptabiliser vos recettes brutes et évaluer vos cotisations et dépenses. Surtout, prenez en compte la 2035. Pour plus de sûreté, vous avez la possibilité de recourir aux services d’un expert-comptable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *