Les dangers provoqués l’Arythmie cardiaque

Arythmie cardiaque

Très dangereuse et parfois asymptomatique, l’arythmie cardiaque est une pathologie qui touche un quart de la population mondiale. Il s’agit d’une anomalie cardiaque qui se manifeste par un rythme du cœur très irrégulier pouvant engendrer un grand danger en cas d’inobservation.

Les dangers de l’arythmie cardiaque

Le patient souffre d’une arythmie cardiaque lorsque son cœur bat à la chamade provoquant ainsi une tachycardie ou l’inverse engendrant une bradycardie. Autrement dit c’est une pathologie qui modifie les rythmes cardiaques sans aucune justification valable. C’est un trouble cardiaque courant qui en cas d’inobservation peut causer plusieurs malaises à savoir des palpitations, la fatigue chronique, des essoufflements fréquents, une chute de la tension artérielle pouvant ainsi provoquer une syncope ou perte de connaissance.

Si le patient n’est pas toujours alerté par ces signes lors l’Arythmie cardiaque peut engendrer une fibrillation auriculaire. Cette pathologie se traduit par l’incapacité d’oreillettes à se contracter convenablement. Cela va alors augmenter les palpitations, les sensations d’angoisse, de fatigue et les essoufflements. Certes, le ventricule droit peut compenser ce déficit contractile, mais temporairement faisant ainsi place à l’insuffisance cardiaque. Il s’agit alors d’une maladie progressive qui touche 10 à 20% de la population mondiale dont les personnes du troisième âge sont les plus touchées. Si la fibrillation auriculaire est toujours aussi maltraitée alors les battements du cœur se feront de plus en plus rapides de telle sorte que le sang ne puisse plus circuler normalement. Il peut même stagner et former des caillots. Arrivé à ce stade, les risques de faire un AVC sont très élevés pouvant ainsi causer le décès du patient

Les causes et traitement de l’arythmie cardiaque

Les causes de l’arythmie cardiaque peuvent diverger d’un patient à un autre, mais les cas les plus observés résultent du stress, de tabagisme, de l’abus d’alcool de drogue ou de la caféine. Ceux qui sont les plus à risques sont les personnes qui souffrent du diabète, de pathologie héréditaire ou encore d’hypertension. Ainsi en cas d’anomalie du rythme du cœur, mieux vaut se rendre chez un cardiologue. Là encore les traitements divergent selon le type d’anomalie. S’il s’agit d’une bradycardie, alors le médecin va poser un pacemaker ou stimulateur cardiaque près du cœur du patient. Cet appareil a pour rôle d’envoyer des pulsions au cœur lorsque ses battements sont trop longs.

Pour ce qui est de la tachycardie, plusieurs traitements sont disponibles à savoir la prescription de calmant comme la bêtabloquant ou l’anticoagulant. Dans certains cas l’ablation par radio fréquence peut aussi être une excellente alternative en vue de régulariser les vaisseaux sanguins du patient. Pour ce faire, un cacheté sera dissimulé dans le vaisseau sanguin et arrivera jusqu’au cœur. Ensuite, une électrode permettra de chauffer les tissus dans les vaisseaux, écartant ainsi la formation de cellule cancéreuse et favorisant une meilleure circulation du sang. Enfin, la dernière alternative consiste à implanter un autre type de pacemaker. Il s’agit notamment d’un défibrillateur automatique implantable qui aura pour rôle de bien régulariser les battements du cœur en vue de maintenir la santé de la personne stable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *